Gaia Mission 2018

Mission Gaia 2018

Title Badge

Données des nouvelles étoiles

La mission Gaia mesure 1,7 milliard d'étoiles

La deuxième publication de données de la mission "Gaia" de l'ESA a eu lieu hier, le 25 avril 2018, littéralement l'étoile de l'Astro-News. Grâce à elle, les positions, la luminosité et les données photométriques de 1,7 milliard d'étoiles de la Voie lactée et de ses environs sont désormais à la disposition des chercheurs afin de permettre l'imagerie d'une carte 3D précise. En plus des positions et des vitesses, les parallaxes et les mouvements propres d'environ 1,3 milliard d'étoiles ont été mesurés. La parallaxe décrit en astronomie une méthode permettant de déterminer la distance des corps célestes. L'évaluation des données implique maintenant plusieurs instituts, comme l'Institut Max Planck d'astronomie à Heidelberg. C'est ici qu'a été réalisée la plus grande étude sur les étoiles jusqu'à présent, qui a permis d'obtenir la carte tridimensionnelle de la poussière la plus détaillée de notre galaxie jusqu'à aujourd'hui. Les conditions de formation des étoiles ont également pu être déduites. Il est particulièrement intéressant de noter l'hypothèse qui existe aujourd'hui selon laquelle les étoiles ne sont pas nées d'un amas dense puis se sont développées, comme l'explique depuis longtemps le modèle "monolithique". Le modèle "hiérarchique", à l'opposé, indique que les étoiles se forment au-dessus de nuages de gaz moléculaires étendus, avec une large gamme de densités. Ainsi, l'accumulation d'étoiles de densités différentes peut être expliquée sans l'expansion.

Par rapport à la première publication de données en 2016, cette fois-ci est un pas en avant significatif. Depuis 2013, Gaia voyage dans l'espace, mesurant les étoiles de la Voie lactée et des galaxies voisines. Cela en fait l'une des missions les plus importantes du programme de l'Agence spatiale européenne (ESA). La troisième publication de données est prévue pour la fin 2020, la suivante pour la fin 2022.