Camelopardalis

Girafe

Title Badge

La constellation de la Girafe

La constellation de la Girafe (en latin Camelopardalis) est relativement peu visible en dépit de sa superficie de 757 degrés carrés. La plus brillante de ses étoiles, ß Camelopardalis, est une étoile de magnitude quatre.

Histoire et visualisation

Entre les constellations nettement visibles de la Grande Ourse, de Cassiopée, Persée, du Cocher et de la Petite Ourse, il y a une zone qui contient peu d'étoiles brillantes. C'est précisément là que se situe la Girafe qu’il avait été impossible de voir avant l'invention du télescope. Jakob Bartsch établit en 1624 une carte tournante des étoiles et inséra la Girafe dans la zone « vide » du ciel. Le nom de « Camelopardalis » vient du grec qui était encore en usage à cette époque comme langue scientifique. Comme les Grecs ne connaissaient pas les girafes, ils se représentaient des chameaux tachetés comme des léopards - Camelopardalis. On peut voir cette constellation toute l'année dans le ciel du nord avec un télescope.

French
French